paludisme ont chuté de 60 pour cent

Le paludisme, provoqué par un parasite transmis par certains types de moustiques, est l’une des maladies les plus meurtrières de l’histoire de l’humanité. En 2018, il y a eu 228 millions de cas et 405 000 décès dus au paludisme, dont 94 pour cent de l’ensemble des décès en Afrique. Ce sont les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans qui courent le plus de risques en raison de l’affaiblissement de leur système immunitaire. En 2018, les enfants de moins de cinq ans représentaient 67 pour cent de tous les décès dus au paludisme dans le monde.

Le paludisme est présent dans plus de quatre-vingts pays, qui se rangent de plus en plus dans l’une des deux catégories suivantes : soit ils progressent sur la voie de l’élimination, soit ils sont fortement touchés et subissent des revers au moment de riposter.

Ces avancées vers l’élimination du paludisme montrent bien que nous disposons d’outils et de stratégies efficaces pour enrayer la maladie. Le problème vient de l’investissement. On estime que 2,7 milliards de dollars US ont été investis dans la lutte contre le paludisme et les efforts d’élimination à l’échelle mondiale en 2018 – une réduction par rapport aux 3,2 milliards de dollars US investis en 2017, et bien en dessous des 5 milliards de dollars US jugés nécessaires pour rester sur la voie des étapes convenues à l’échelle mondiale.

Tags

Leave a comment